X

Faut-il beaucoup de chance pour faire le tour du monde ?

Quand je parle voyage, on fini souvent par me dire : « en tout cas, tu as de la chance de partir autant en vacances ! »

Tout d’abord cette « chance », je pense que 90% de ceux qui lisent cet article peuvent l’avoir un jour. Avant d’être une chance c’est surtout un choix. Un choix entre le rêve de partir un jour et le projet de partir un jour. Tout le monde ou presque s’est déjà dit à un moment dans sa vie : je rêve de voyager un jour. Au fond, sans vraiment se poser la question de savoir quand ni comment. Un jour, plus tard. Ce n’est qu’un rêve.
Mais combien d’entre nous on vraiment ce projet en tête ? Une idée du budget, combien de temps il faudra pour en avoir les moyens, quel genre de voyage et à quelle date le départ pourrait être fixé ?

Si vous avez vraiment ce projet au fond de vous, les seules différences seront de quelles façons et avec quelles facilités vous pourrez faire ce choix. Certains auront plus de chance que d’autres c’est évident (parents, argent, relations…) et pour beaucoup ce sera plus difficile (bon travail à quitter, famille à gérer, situation stable à lâcher, peur de l’inconnu). Mais au bout du compte, que ça prenne plus de temps ou que ce soit plus compliqué, tout le monde (à quelques exceptions près) peut avoir cette chance.
La vraie question étant : en avez vous vraiment envie ?
Avez vous vraiment envie de laisser de côté votre belle voiture, vos amis, votre famille, votre travail, votre mode de vie ? Ne serait-ce que le temps d’un tour du monde, perdre ses repères, tout quitter, voyager.
Moi personnellement j’ai toujours rêvé d’être musclé mais je n’ai jamais eu comme projet d’aller dans une salle de musculation 3 fois par semaine. Est-ce que ceux qui sont musclés ont plus de chance que moi ou bien est-ce que j’aurais dû choisir de faire du sport 3 fois par semaine ?

Je ne pense pas qu’il faille beaucoup de chance pour voyager longtemps, au moins une fois dans sa vie. Juste une véritable envie, un désir profond de s’évader. Et nombreux sont les exemples de personnes seules, de couples, d’amis ou même de familles qui ont choisi le voyage. Parfois pour la vie, conscients de tout ce que cela implique. Parler de chance, c’est une fausse excuse pour ne pas s’avouer qu’en fait on aime pas (suffisamment) voyager et qu’en réalité on préfère simplement les vacances et le confort qui va avec. Et c’est vrai, très peu de gens peuvent avoir la chance un jour dans leur vie d’être quasiment toujours en vacances.

Et puis, certains ont fait d’autres choix. Le choix de se marier, le choix d’avoir des enfants et une famille à tout juste 20 ans. Je pourrais leurs dire « tu as de la chance d’avoir des enfants » et il me répondront « Je l’ai choisi ». « J’ai choisi d’élever des enfants pendant 20 ans, d’acheter une plus grosse voiture pour les emmener à l’école, d’avoir un travail stable et de quoi les élever correctement ». Ils pourraient très bien aussi me dire : « Cette chance ne tiens qu’à toi, trouves quelqu’un que tu aimes (ou pas), fait des gosses, trouves un bon travail et achète une petite maison avec du jardin. »
Je n’ai pas fait ce choix, je n’ai pas cette chance.

Et la retraite dans tout ça ? Tu as pensé à la retraite ?

Voir les commentaires (26)

  • oui enfin moi c'est plus compliqué, j'ai 16 ans, donc je peux pas faire ce que je veux! Heureusement qu'il y a des fondations qui aident financièrement, et des parents ouverts d'esprits, faut de la confiance envers soi même et envers son enfant, etc