X
    Categories: Inde

Varanasi pendant Divali

Varanasi ou Bénarès, c’est LA ville sacrée de l’hindouisme. Le long du Gange, ses gaths, permettent aux pratiquants de rejoindre le fleuve pour se purifier (ablutions), faire des offrandes (Puja) laver leurs vêtements mais aussi mourir. Si l’on meurt ici, on rompt le cycle des réincarnations et c’est l’accès garanti au Nirvana. Certains ont l’air de l’attendre patiemment. Les crémations ont lieu sur Manikarnika Ghât.
Juste derrière, la vieille ville, un dédale de ruelles rempli de restaurants, boutiques et temples dans lequel on se perd avec plaisir. Et ce malgré les ordures, les vaches (enfin, surtout leurs bouses) et la pauvreté. C’est clairement ici que l’Inde m’a le plus remué. Secoué entre une ambiance et un charme hors du commun et des scènes de vie difficiles à avaler.

Galerie photos de Varanasi en Inde


Le charme des Ghâts au bord du Gange

Le soir, Dasashwamedh Ghât s’illumine pour une grande cérémonie d’offrandes quotidienne. La Puja a lieu dans une atmosphère envoûtante, avec purifications par le feu au rythme des danses, odeur d’encens, chants et prières.

Même endroit mais ambiance complètement différente, la brume et le calme du petit matin rendent la visite ensorcelante. Le lever de soleil sur le Gange est simplement magnifique.

Ambiance festive et explosive pendant Divali

Divali (Diwali ou Dipavali) est une fête qui dure 5 jours. Le 3e est le plus important et marque la fin de l’année du calendrier hindou dans le nord de l’Inde. C’est la fête des lumières, pendant laquelle on s’offre des cadeaux et tire des feux d’artifices. On ressent d’ailleurs la même ferveur qu’un 31 décembre. Peut-être que cette joie est liée à ce semblant de renouveau.
Les façades sont alors outrageusement recouvertes de toutes sortes de guirlandes lumineuses et les feux d’artifices sont partout. Mais l’avantage ici c’est qu’il n’y a pas de Père Noël à tous les coins de rue.