pieds elounda bay TF1 sept à huit reportage blogueurs
Europe Récits

Le grand luxe et la télé à Elounda

By on Juin 5, 2017

Cela fait quelques jours que je suis en “vacances” avec ma copine sur l’île de Crète lorsque je m’aperçois que j’ai depuis la veille un message dans mes mails qui me propose de participer à “un reportage sur les blogueurs voyageurs pour Sept à Huit sur TF1”.
J’aime quand on s’intéresse à moi.
Par contre, je déteste le téléphone et parler de moi (en dehors du blog).
La journaliste aime beaucoup le téléphone.
Après plusieurs longues conversations téléphoniques, répartie sur deux ou trois jours, je réalise que j’ai finalement réussi ce qui ressemblait plus à un entretien d’embauche qu’à une simple interview. Plutôt logique quand on y pense, il faut un minimum de confiance avant d’imaginer rejoindre le premier nigaud voyageur déniché sur le web.
Voilà, dans quelques jours la télévision française me rejoindra pour un petit portrait. Je suis un peu touché à l’idée qu’une équipe prenne l’avion pour me rejoindre mais aussi plutôt perplexe. Les journées sur la route n’ont pas toujours été très passionnantes et je suis actuellement loin du cliché du blogueur voyageur qui trime sur son blog et partage sa vie 24/24 comme c’est parfois le cas. Mais comment refuser cette expérience ? Voir les coulisses d’un reportage télé et en être l’un des personnages principaux. Deal.

Même si je connais le principe, je ne suis pas très à l’aise avec la façon dont il faut répondre aux questions pendant le tournage.
Exemple : “Vous passez un bon moment Thibaut ?”
Naturellement je serai tenter de répondre : “Oui, c’est plutôt cool !”
Mais à la télé ça ne veut plus rien dire car il ne faut pas entendre les questions. Le but c’est de me faire réagir tout en restant clair pour le téléspectateur. La réponse devrait plutôt ressembler à ça : “là je passe vraiment un bon moment !”
Et moi dans tout ça, je perds en naturel.
Mais pour le moment, à une trentaine de minutes seulement avant l’arrivée des journalistes, j’ai l’impression d’être un loser. Je ne sais pas vraiment où l’on va dormir ce soir et comment je vais occuper la journée. Quelques jours auparavant, c’est en passant devant un énorme hôtel de luxe que je me suis rappelé que je pouvais contacter des hôtels pour leur proposer des partenariats. Après une première réponse plutôt positive dans l’heure (qui s’avérera finalement non fructueuse pour cause de travaux), c’est une trentaine d’hôtels qui sont contactés. Puis j’ai un peu laissé de côté un hôtel qui avait accepté de nous inviter sous certaines conditions et j’espère depuis une véritable confirmation de leur part. J’ai mis du temps à oser appeler pour en savoir plus et j’attends désormais que l’on me rappelle sur un parking offrant une vue magnifique sur la baie d’Elounda.

panorama Elounda Bay

Vous aurez une villa avec piscine privée, jacuzzi, sauna, hammam, et puis vous pourrez profiter de la demi-pension. A tout à l’heure !

Je raccroche, pas certain d’avoir bien réalisé. L’hôtel a certes quelques suites, mais il y a surtout des villas très luxueuses.
Quelques minutes après notre arrivée dans les hauteurs du domaine, après avoir été déposés en voiturette de golf, une bouteille de vin et des fruits nous sont livrés.
“Est-ce que l’hôtel essaie de te charmer ? Vas-tu rester objectif dans ton article ?”
La réponse est finalement assez facile, avec des prestations aussi élevées et un cadre si magnifique l’hôtel a déjà toutes les chances de me séduire. Ce qui ne m’empêcherais pas de pointer quelques défauts ou situations intéressantes si elles arrivaient. Je pense d’ailleurs que la directrice de l’hôtel a tout à fait compris l’intérêt stratégique de ces nouveaux médias.
Malheureusement pour elle, suite à un “choix de la rédaction”, absolument aucun passage à l’hôtel n’est conservé dans le montage final du reportage. Elle devra donc se contenter du buzz planétaire lié à mes articles. C’était pourtant assez rigolo de me voir arriver avec mon gros sac à dos en guise de valise.
Et puis la vue…

Il y a même un tapis de course si le hammam, le sauna, le jacuzzi, la piscine, la cuisine et les deux chambres ne suffisaient pas.
À Elunda Gulf Villas & Suites, le mini bar, les petits déjeuners et les dîners nous sont également offerts. Dès la fin de l’après midi nous en profitons allègrement avec différents vins, à l’apéritif puis au dîner, servis dans des proportions que certains qualifieraient d’excessives. Les journalistes se laissent convaincre de rester manger et plusieurs fois pendant le repas le cameraman nous rappelle qu’il se marie très bientôt. Le courant passe vraiment bien entre nous quatre et nous continuons la soirée dans l’hôtel des journalistes, situé juste à côté du notre. Après avoir fait un peu de trampoline, nous festoyons assez tard à coups de cocktails et shooters. Le stress du mariage, très certainement. Toujours est-il que malgré un tournage à reprendre dès le lendemain matin, nous avons bien du mal à nous résoudre à rentrer.
De retour dans la chambre je ne trouve pas vraiment le sommeil, ce qui me laisse largement le temps d’apprécier le lever de soleil et ce que je suis en train de vivre. Et également de me dire qu’il me faudra négocier une troisième nuit dans cet établissement.

TAGS
RELATED POSTS
1 Comment
  1. Répondre

    lalydo

    Juin 5, 2017

    Belle mise en avant, le reportage était bien sympa! 🙂

Laisser un commentaire

THIBAUT SCHWEPPES
Thonon les bains

Gamin voyageur, malicieux, tête en l'air, gros mangeur, joueur de poker, j'aime compléter ma collections de pieds autour du monde et partager mes aventures sur mon blog voyage. À travers des vidéos ou des récits j'espère que vous ferez un bon voyage.