X

Road Trip en Tasmanie : itinéraire et photos

En janvier 2015, après une dizaine de jours chez l’habitants avec HelpX, c’est dans un joli SUV tout confort et à un très bon tarif (11€/jour/pers.) que nous avons dormi un peu plus de 2 semaines. Le coffre rempli de courses, nous avions une carte et un programme : pas de programme.
Nous avons plus ou moins planifié notre itinéraire, jour après jour, en fonction du petit guide gratuit « 60 great short walk of Tasmania » disponible en ligne et dans les nombreuses offices du tourisme. La plupart de ces mini treks sont situés dans des parcs nationaux dont l’accès est payant (24$ / parcs pour 24 heures) ou avec un forfait valable 8 semaines (60$ / véhicule – jusqu’à 8 personnes). Tous les détails ici. Voici donc en images quelques immanquables pendant un road-trip en Tasmanie, suivi de la carte et de l’itinéraire.

Au sommet du Mont Wellington (1271m), non loin de Hobart.

Freycinet National Park

Même si au début du road-trip la météo n’a pas été en notre faveur, sur le papier Freycinet National Park, à 125 km au nord de Hobart, est un des endroits à ne pas rater en Tasmanie. L’occasion au retour de faire copain-copain avec un wallaby étrangement convivial.

Panorama sur Wineglass Bay


Cradle Mountain

Toutes les photos du trek à Cradle Mountain sont à retrouver ici.


Stanley et son plateau « The Nut »

Vu comme ça, la photo qui suit n’a l’air de rien. Un idiot assis dans un champ et un joli point de vue. Mais en réalité, elle est collector.

En s’arrêtant pour prendre un cliché, le vent s’infiltre dans la voiture et éjecte du tableau de bord notre pass pour les parcs nationaux. Yohan se précipite hors du véhicule et commence à enjamber l’enclos et BIM! c’est l’électrocution. Électrocution testiculaire d’une grande intensité selon l’intéressé (il constatera plus tard la présence d’une marque de brûlure sur la dite couille). Ses jambes sont un instant coupées, ce qui l’oblige à un roulé boulé digne d’un tout grand cascadeur. Un témoin présent sur les lieux, commence d’abord à se moquer en se rapprochant. Puis, par pitié, se décide à prendre une photo souvenir du blessé encore sous le choc.
Le tout face à un plateau nomé « The Nut ». (nuts signifiant également couilles en anglais)

Stanley, avant d’être un lieu où l’on se fait électrocuter, c’est surtout un bel endroit, particulièrement calme et reposant (puisqu’il n’y avait personne).

Mount William National Park & Kangourou Road

Dans le joli parc et plus spécialement sur Kangourou Road, des dizaines de wallabys se déplacent en liberté. Il faut rouler avec prudence car il n’est pas rare qu’ils traversent la route au dernier moment. Cerise sur le gateau, un wombat (enfin en vie) a fait son apparition à quelques mètres de la voiture. L’occasion idéale pour s’approcher au plus près de l’animal, plutôt calme en notre présence, qui pourtant peut courir jusqu’à 40 km/h. Une superbe expérience.

Bay of Fires

Cette baie, au Nord-Est de la Tasmanie, ne tire pas son nom des roches rouges que l’on retrouve au bord de l’eau (comme je l’imaginais). Mais plutôt de l’époque des premières explorations anglaises, quand les aborigènes faisaient de nombreux feux de camps sur la plage (comme s’est expliqué sur un panneau). Au départ, nous n’avions pas prévu de passer par Bay of Fires.
Mais c’était avant de faire un bout de route avec Alexandra, une jeune auto-stoppeuse canadienne pleine de fougue. Et si il y avait un seul endroit à ne pas manquer en Tasmanie, ce serait Bay of Fires!


Bruny Island

C’est ici qu’à la tombée de la nuit, du côté de la plage, nous avons observé des dizaines de pingouins. C’était la 17e et dernière nuit dans la voiture. The Neck Lookout


Carte et itinéraire du road-trip en Tasmanie

Cette carte n’est pas exactement l’itinéraire que nous avons fait (pas du tout même, on a plutôt fait un 8) mais elle donne une idée de ce qu’il est possible de faire en 1500 kilomètres.
Queenstown est sur la carte mais il n’y a rien à voir ou à faire précisément dans la ville. C’est tout le contraire de Launceston. Où il ne faut pas manquer de faire un tour à Cataract Gorge, endroit très joli et pratique pour une journée baignade (piscine gratuite), repos (et douche).

Mes pieds autour du monde

Voir les commentaires (3)