Coucher de soleil Punta del Este
Amérique du Sud Argentine-Uruguay

Argent… Uruguay !

By on Juin 7, 2013

Après 2 semaines au Brésil, atterrissage de nuit et sous les applaudissements à Buenos Aires. Cinq jours d’abord plutôt reposants en mode CouchSurfing dans de très bons lits. Le temps tout de même de voir du Tango dans la rue, de manger des pizzas debout et aussi de gagner un peu d’argent au Poker… À part ça la ville ne m’emballe pas plus que ça et il est maintenant temps d’étudier la suite, en commençant par le voyage en Bus vers les chutes d’Iguazu. Oui LES chutes d’Iguazu, incontournables en Argentine. C’est même dans ma Bucket List
Le tarif est d’environ 100€ le trajet pour plus de 1300 km et 18h de bus. Mais une fois lancé, ce genre de trajet va se répéter au moins 3 fois avant de revenir au point de départ pour le prochain vol vers le Chili. Bon ce n’est pas vraiment une surprise, j’avais compté un peu plus de 400€ de budget de transport pour l’Argentine. Mais à ce moment du voyage, sur le coup j’ai l’impression qu’une fois le départ vers les chutes entamé on se « condamne » à un itinéraire tout tracé, fait de stops de 3-4 jours et de trajets en bus à coup de 100€. La situation ne m’excite pas vraiment. J’imagine bien la possibilité d’avancer le prochain vol en direction du Chili mais cette option qui consiste à fuir dès la première petite difficulté financière manque vraiment de panache.
Tiens, et pourquoi pas l’Uruguay ?
L’Uruguay n’est a priori pas meilleur marché mais les distances à parcourir sont beaucoup moins importantes. En fait je ne connais quasiment rien de ce pays et ça me plait. D’ailleurs je ne ne sais qu’une chose : on peut le rejoindre facilement en ferry depuis Buenos Aires. Feu !

Buenos Aires parc

Et voilà, une petite heure de ferry plus tard et un nouveau tampon en poche, plein d’entrain je pose les pieds sur le sol Uruguayen ! Enfin, ça c’est la version pour faire rêver…

Pour rejoindre le quai d’embarquement il aura fallu une demi-heure dans un métro bondé, surchauffé, sans clim et collé à un homme qui n’a pas dû se laver depuis 6 mois, suivi d’une petite heure de marche… Tout ça avec un gros sac de 15 kilos sur le dos et un petit sac de 4 kilos devant bien-sûr.
Et voilà, une heure de ferry bruyant plus tard, je pose enfin à nouveau les pieds sur la terre ferme, pas peu fier de mon nouveau tampon tout baveux et foireux sur mon passeport.

Itinéraire et trajets en bus

Buenos Aires -> Colonia del Sacramento -> Montevidéo -> Punta del Este -> Punta del Diablo -> Cabo Polonio -> La Paloma -> Montevidéo

L’addition de l’ensemble des trajets effectués en bus s’élève à un peu plus de 1200 km, ce qui n’est donc même pas suffisant pour simplement rejoindre Iguazu depuis Buenos Aires. Bilan : 7 Trajets pour 74€ plus le Ferry A/R : 29€ et 38€ (Bus + Ferry au retour)


Afficher Itinéraire Uruguay sur une carte plus grande

Sur la route

J’ai vu un type faire du trampoline sur le toit d’une voiture en arrivant à Buenos Aires
J’ai pris un bus 6 étoiles avec Wifi et siège inclinable à 180°
J’ai vu Lionel Messi sur des paquets de pain de mie
J’ai vu un homme faire les poubelles avec son cheval de compagnie en pleine ville

J’ai été poursuivi par un chien sauvage en conduisant une voiturette de golf

Avant de rejoindre Cabo Polonio, j’ai eu un gros coup de cœur pour Punta del Diablo et vous pouvez retrouver toutes les photos en cliquant ici.

punta del diablo

Pause à Cabo Polonio

Juste avant de rejoindre l’Uruguay, je suis tombé sur une photo sur Google qui m’a tapé dans l’œil. On peut y voir une auberge jaune, perdue au bord de la plage avec le mot HOSTEL peint sur toute la largeur du toit et de vieux canapés posés en face de l’océan.
« Je veux aller voir cet endroit et poser mes pieds devant ! »
Et mon père n’étant pas là pour me sortir l’une de ses meilleures répliques « Je veux, il est mort », j’ai donc fini par me retrouver non loin de cette auberge.
Cabo Polonio est à l’intérieur d’une réserve naturelle et pour y accéder il faut prendre un gros mini bus qui traverse les dunes de sable sur 7 km avant de longer l’océan sur quelques centaines de mètres. La météo est mauvaise et le trajet est assez agité. « ça secoue, ça secoue ! » me dit en espagnol le Johnny local. Enfin, je crois… Le bus nous dépose au centre du village, juste en face d’une auberge similaire à celle que j’avais vu sur internet mais encore plus belle : El Viejo Lobo.

El viejo Lobo Hostel Cabo Polonio

Cabo Polonio, c’est une cinquantaine d’habitants, 2000 touristes par jour en été (77% ne dorment pas sur place selon les statistiques) et 6 hors saison : les cinq personnes qui étaient avec mes pieds dans le bus et qui finiront par passer la nuit dans la même auberge. La seule ouverte en fait à cette époque. L’auberge est très charmante mais le confort est sommaire. L’énergie est économisée au maximum (petites LED, bougies et pas de Wifi), l’expérience est donc totale.
Et quand je dis six touristes, c’est vraiment six touristes. Le reste c’est maisonnettes à tendance plus ou moins hippie, quelques commerces (hors-saison, juste une supérette qui n’a rien de super), des dunes de sable, le bruit des vagues et des mouettes au loin. Sans oublier quelques chiens sauvages qui veulent absolument faire copain-copain. Voilà pour l’ambiance.

Cabo Polonio Cabo Polonio Uruguay Cabo Polonio Chien sauvage Cabo Polonio Uruguay Cabo Polonio Parc national Reserve naturelle Cabo Polonio Cabo Polonio "what a shity life" Hostel Cabo Polonio Cabo Polonio transport bus

21 jours au final plutôt assez calmes et à l’image du pays et de ses habitants. D’ailleurs sans trop exagérer, une personne sur 4 (jeune ou sur le point de décéder) se trimbale avec un thermos sous le bras et une tasse de maté dans la main. Enfin calme, si on oublie le bus loupé, le stress pour arriver dans les temps au Ferry et une petite mésaventure où j’ai perdu mon appareil photo et un peu de sang.

Punta del Este port

Le port de Punta del Este

Coucher de soleil Colonia del Sacramento

Coucher de soleil à Colonia del Sacramento

Pola1

Le budget par personne :

J’ai surtout été très frustré de voir partout (Uruguay et Argentine) des prix trop chers et de ne pas pouvoir manger me gaver comme j’en ai l’habitude.
Jusqu’à 10€ la pizza congelé en supermarché. Des rayons entiers de sauces tomates sans intérêt, peu de conserves et de bons mais très cher plats frais cuisinés sur place. Quasiment aucune sous marque. Pas très agréable de finir avec un gel douche, du dentifrice ou un paquet de céréales à 4-5€ pièce quand on a un budget de 10-15€ par jour (une fois l’hébergement payé). Mais le budget a été respecté (23,50€ / jour) et mon petit doigts me dit que la situation devrait s’améliorer au niveau du pouvoir d’achat et donc aussi culinairement parlant pendant les « vacances » au Chili…

Durée : 21 jours
Budget Total : 495€  Par jour : 23,5€ Pain quotidien +  Courses : 140€ Bus : 7 Trajets pour 74€ plus Ferry A/R : 29€ et 38€ (Bus + Ferry au retour)
Extras inclus : Taxi x2 : 21€ Voiturette 1 journée : 16€
Logement compris : 4 nuits en couchsurfing + 177€ pour 17 nuits soit 10,7€ / nuit

RELATED POSTS
5 Comments
  1. Répondre

    Lily

    Juin 8, 2013

    Merci pour cet article sur ce pays presqu’inconnu! Tes impressions donnent envie, tes photos aussi! Il n’est pas impossible que je fasse le même choix que toi en posant mes pieds en Argentine! Nous parleras-tu prochainement des autres lieux que tu as découvert en Uruguay? Belle route à toi 🙂

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Juin 8, 2013

      Peut-être… peut-être pas ! Je voulais déjà ne pas trop prendre de retard car j’ai du mal à écrire après. A part Montevidéo qui ne m’a pas convaincu, tout le reste est plutôt sympa. Colonia del Sacramento en arrivant du Ferry, Punta del Este, en tout cas hors-saison, est vraiment charmante et reposante. La Paloma c’est également pas mal du tout. Si tu ajoutes l’extraordinaire Punta del Diablo et Cabo Polonio (certainement encore plus sympa avec un peu plus de vie) il y au moins une bonne semaine à booker pour faire la côte.

  2. Répondre

    thethev

    Juin 8, 2013

    Sympa Cabo Polonio, les photos sont vraiment superbes. Elles donnent envie d’y aller et d’y rester un bon moment comme toi ;-), je rajoute de visiter l’Uruguay sur ma liste 🙂

  3. Répondre

    Nadege@Miami

    Juin 19, 2013

    Salut,

    Je ne pensais pas que certains produits pouvaient être aussi chers dans ce pays d’Amérique du Sud. Comme quoi ça peut vraiment varier d’un pays à l’autres !

    A bientôt,

    Nadège

Laisser un commentaire

THIBAUT SCHWEPPES
Thonon les bains

Gamin voyageur, malicieux, tête en l'air, gros mangeur, joueur de poker, j'aime compléter ma collections de pieds autour du monde et partager mes aventures sur mon blog voyage. À travers des vidéos ou des récits j'espère que vous ferez un bon voyage.