chance de voyager
Réflexions Top

Faut-il beaucoup de chance pour faire le tour du monde ?

By on Mai 20, 2013

Quand je parle voyage, on fini souvent par me dire : « en tout cas, tu as de la chance de partir autant en vacances ! »

Tout d’abord cette « chance », je pense que 90% de ceux qui lisent cet article peuvent l’avoir un jour. Avant d’être une chance c’est surtout un choix. Un choix entre le rêve de partir un jour et le projet de partir un jour. Tout le monde ou presque s’est déjà dit à un moment dans sa vie : je rêve de voyager un jour. Au fond, sans vraiment se poser la question de savoir quand ni comment. Un jour, plus tard. Ce n’est qu’un rêve.
Mais combien d’entre nous on vraiment ce projet en tête ? Une idée du budget, combien de temps il faudra pour en avoir les moyens, quel genre de voyage et à quelle date le départ pourrait être fixé ?

Si vous avez vraiment ce projet au fond de vous, les seules différences seront de quelles façons et avec quelles facilités vous pourrez faire ce choix. Certains auront plus de chance que d’autres c’est évident (parents, argent, relations…) et pour beaucoup ce sera plus difficile (bon travail à quitter, famille à gérer, situation stable à lâcher, peur de l’inconnu). Mais au bout du compte, que ça prenne plus de temps ou que ce soit plus compliqué, tout le monde (à quelques exceptions près) peut avoir cette chance.
La vraie question étant : en avez vous vraiment envie ?
Avez vous vraiment envie de laisser de côté votre belle voiture, vos amis, votre famille, votre travail, votre mode de vie ? Ne serait-ce que le temps d’un tour du monde, perdre ses repères, tout quitter, voyager.
Moi personnellement j’ai toujours rêvé d’être musclé mais je n’ai jamais eu comme projet d’aller dans une salle de musculation 3 fois par semaine. Est-ce que ceux qui sont musclés ont plus de chance que moi ou bien est-ce que j’aurais dû choisir de faire du sport 3 fois par semaine ?

Je ne pense pas qu’il faille beaucoup de chance pour voyager longtemps, au moins une fois dans sa vie. Juste une véritable envie, un désir profond de s’évader. Et nombreux sont les exemples de personnes seules, de couples, d’amis ou même de familles qui ont choisi le voyage. Parfois pour la vie, conscients de tout ce que cela implique. Parler de chance, c’est une fausse excuse pour ne pas s’avouer qu’en fait on aime pas (suffisamment) voyager et qu’en réalité on préfère simplement les vacances et le confort qui va avec. Et c’est vrai, très peu de gens peuvent avoir la chance un jour dans leur vie d’être quasiment toujours en vacances.

Et puis, certains ont fait d’autres choix. Le choix de se marier, le choix d’avoir des enfants et une famille à tout juste 20 ans. Je pourrais leurs dire « tu as de la chance d’avoir des enfants » et il me répondront « Je l’ai choisi ». « J’ai choisi d’élever des enfants pendant 20 ans, d’acheter une plus grosse voiture pour les emmener à l’école, d’avoir un travail stable et de quoi les élever correctement ». Ils pourraient très bien aussi me dire : « Cette chance ne tiens qu’à toi, trouves quelqu’un que tu aimes (ou pas), fait des gosses, trouves un bon travail et achète une petite maison avec du jardin. »
Je n’ai pas fait ce choix, je n’ai pas cette chance.

Quelle chance de voyager et dormir à l'aéroport

Et la retraite dans tout ça ? Tu as pensé à la retraite ?

RELATED POSTS
26 Comments
  1. Répondre

    Nous et le Monde

    Mai 20, 2013

    c'est tout à fait vrai, depuis le début on a beaucoup entendu que nous avions de la chance, mais non on a fixé ce projet et une échéance réaliste par rapport à notre situation financière et personnelle et on s'est ensuite donné les moyens et bouger les fesses pour concrétiser ce projet! Et maintenant on est à moins de 15jrs du retour et je pense qu'on risque d'entendre vous avez beaucoup eu de chance … grr

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 20, 2013

      C’est sûr qu’à la longue ça peut devenir frustrant d’entendre toujours ce genre de réplique. Surtout quand on a consacré beaucoup de temps (et de l’argent) pour réaliser un projet de voyage sérieux. Vous pouvez toujours contrer en renvoyant vers cet article 😉

  2. Répondre

    Lily

    Mai 20, 2013

    Je me bats contre cette phase depuis près de 5 ans maintenant! Dorénavant, je donnerais l’adresse de ton article 😉

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 20, 2013

      Merci Lily 😉

  3. Répondre

    Geneviève Grégolin

    Mai 20, 2013

    C'est complètement ça !J'entends souvent ça au boulot : "t'as d'la chance" quand je dis que je pars en croisière par exemple ou que d'autres collègues partent en voyage.

    • Répondre

      Jean-francois Billant

      Mai 20, 2013

      c'est bien vrai gege..

    • Répondre

      Jean-francois Billant

      Mai 20, 2013

      il n'y a que ceux qui ont peur de tout qui au final ne font rien….et rèvent de voyager!

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 20, 2013

      Heureusement la plupart du temps ça part d’un bon sentiment.

    • Répondre

      Geneviève Grégolin

      Mai 21, 2013

      Exactement ! dis donc Jeff ! à propos quand est-ce qu'on se voit ?

  4. Répondre

    Yohan

    Mai 20, 2013

    Cela me semble un peu radical et on peut apporter un peu de mesure dans cette reflexion… Je pense que l’on peut y voir aussi une manière de dire à la personne qui voyage beaucoup, qu’elle a de la chance de voir tous ces pays, qu’elle a de la chance d’avoir fait ce choix. Parce que cette personne est incapable de choisir de partir, cela par choix ou par obligation. Qu’elle aurait bien aimé le faire mais qu’elle ne peut pas pour des raisons qui lui appartienne. Eh oui cette phrase marque son envie. Certaines personnes font le choix de rester, mais à contrario d’autre ont l’obligation de rester.

    Pour moi il y a une part de chance et aussi une part de choix. Tout depend de ton age et ta situation, il n’y a pas de regles absolues. Même si tout est possible à n’importe quel âge, il y a des incapacités fonctionnelles qui font que le voyage ne soit qu’un rêve pour certains. Je pense à cette personne qui serait handicapée ou malade, qui te dirais  » tu as de la chance de voyager », tu ne t’estimerais pas chanceux ? Une personne qui doit garder sa mere ou ses enfants malades à domicile, une personne bardée de crédit immo et à la consommation… ou une personne vivant dans un autre pays pas aussi libre que le notre. Bref cette simple phrase « tu as de la chance » a de nombreuses facettes et n’associe pas forcement chance/hasard et choix.

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 21, 2013

      Évidemment comme je le dis dans l’article, la chance a son influence et on en a tous plus ou moins. Mais ce n’est pas la question. Oui ce sera plus compliqué pour certains par rapport à d’autres mais au final c’est le choix qui compte. Une fois que le choix est fait (et donc que l’envie de voyager était plus forte que celle d’avoir des enfants pour les plus jeunes ou profiter de sa retraite dans son jardin pour les plus vieux) et que le moment où l’on peut réaliser ce Voyage est arrivé (peut-être l’unique grand voyage de sa vie), le « tu as de la chance » n’a plus lieu d’être. D’autant plus si la personne a économisé x années, sacrifié sa carrière et aura peut-être du mal à retomber sur ses pattes en revenant (ce qui n’est pas mon cas). Moi parfois j’envie des gens qui ont choisi d’être nomades à temps complet mais je ne leur dirais jamais « tu as de la chance », bien trop conscient des concessions et de tout ce que cela implique derrière le simple fait de voyager souvent et de faire rêver les gens.
      Et puis c’est radical si tu l’appliques aux rares cas dont tu parles (« quelques exceptions près ») et les « 90% de ceux qui lisent cet article » (ça n’est pas 90% des gens sur terre) ça n’est donc évidemment pas le Brésilien que j’ai croisé qui vendait des babioles de bus en bus. Quand quelqu’un comme lui me dit que j’ai de la chance, je lui souris bêtement.
      Est-ce que j’ai de la chance dans la vie ? Oui, énormément même.
      Est-ce que j’ai de la chance de dormir (parfois mal) dans des dortoirs, faire mon sac tous les 2 jours, calculer tout ce que je dépense, manger peu quand c’est trop cher ? Est-ce qu’il faut beaucoup de chance pour faire le tour du monde ? La plupart du temps, non. Bien sûr ça va coûter de l’argent, à peine un crédit voiture en temps normal, encore moins si l’on couchsurf ou voyage dans des pays où notre pouvoir d’achat est élevé. Quelle chance ! 😉
      Si on a vraiment au fond de soit l’envie de voyager, le grand voyage, c’est possible. Si tu creuses bien tu verras que derrière ce « tu as de la chance » la plupart du temps l’envie de vraiment voyager sur le long terme n’est pas si forte (peur de l’inconnu, envie de confort, etc.)

  5. Répondre

    Sdn Bcht

    Mai 21, 2013

    Quoi, tu préfères partir en tour du monde plutôt qu'aller bosser??? Mais quel mécréant, je vais demander aux services secrets de fermer immédiatement ce blog, tu es un mauvais exemple pour la jeunesse! Je ne vous salue pas Monsieur Schweppes!

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 21, 2013

      J’annule tout de suite la carte postale. Et je ne vous salue pas non plus !

  6. Répondre

    Tiphanya

    Mai 25, 2013

    Tu as de la chance, tu as des lecteurs sympas sur ton blog. J’avais fait le même type d’article il y a quelques mois et en commentaire j’avais eu des remarques sur le coût du voyage, le temps que ton employeur t’offre comme vacances, etc. Bon soit j’ai des mauvais lecteurs, soit je m’exprime mal en fait…
    Par contre à la remarque sur les handicapés fait dans l’un des commentaires précédents, là encore ce n’est pas une question de chance. J’avais lu un témoignage très intéressant d’un homme aveugle qui voyage solo depuis des années, il a même écrit un livre que je n’ai pas lu (le mec s’appelle Toby Giles si ça t’intéresse). Je pense aussi à cette famille américaine dont les médecins ont annoncé que leur enfant ne passerait probablement pas l’âge de 2 ans. Ils ont choisi de voyager avec lui le peu de temps que durerait sa vie.
    ça me fait également pensé à cette remarque entendue régulièrement pendant ma grossesse « tiens, t’aime tellement voyager que je ne pensais pas que tu aurais des enfants maintenant ». Y a pas de liens, chacun mène sa vie comme il le souhaite et il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour « voyager ».

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Mai 25, 2013

      Je pense que tu t’exprimes mal ahah 😉
      J’ai pas voulu entrer dans le détail mais c’est aussi vrai parfois pour les handicapés. On a tous plus ou moins de chance et après on fait des choix en fonction.
      Et c’est entièrement vrai (même si c’est pas tout a fait le sujet ici) il n’y a pas besoin de partir 1 an ou loin pour « voyager ».

  7. Répondre

    Emilie

    Juin 8, 2013

    En octobre dernier, j’ai pris mes enfants sous le bras et nous sommes allés tous les trois au Japon. Je suis maman solo, on m’a pris pour une dingue. Pourtant le Japon est une destination « sûre » à tous points de vue avec des enfants (hormis le risque sismique). Ce n’était pas leur premier voyage: Djibouti (deux fois) et Tunisie. Je projette de partir faire un tour du monde avec eux. Il faudra que leur papa soit d’accord, mais ça pourra s’arranger.

    Comme tu le dis c’est un choix, un projet. L’argent que j’ai dépensé pour ces voyages, j’aurais pu le mettre dans une maison, devenir « propriétaire » (comme si c’était une fin en soi). Mais non. Alors quand on me dit que j’ai de la chance je réponds souvent que je n’ai pas une grande maison avec un jardin, mais que c’est mon choix.

    Je m’empresse de partager ce billet! Merci à toi de faire ce blog, c’est un plaisir de lire tes aventures!

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Juin 8, 2013

      Merci ! 🙂 Comme quoi même avec des enfants on peut encore réussir à passer du rêve au projet concret. Après le tour du monde c’est une belle aventure mais je pense qu’avec des enfants je tenterai plus un long voyage avec un bon visa (dans un ou plusieurs pays, en camping-car l’idéal) plutôt qu’un véritable tour du monde qui offre moins de liberté et oblige à enchainer les destinations rapidement. C’est quand assez contraignant surtout pour des enfants même si l’expérience est formidable.

  8. Répondre

    Régis globe trotter

    Août 11, 2013

    Bien je me retrouve bien dans ton article, j’ai toujours eu envie de faire un tour du monde et la vie fait effectivement que tu fais des choix pas toujours bon mais peu importe il ne faut jamais regretter et faut voir de l’avant alors  » et la retraite dans tout ça ? tu as pensé à la retraite . » Et bien oui la retraite j’y pense beaucoup car je vais pouvoir enfin le faire ce tour du monde pour ensuite aller vivre ma retraite au soleil car comme je dis souvent à mes proches « sa coût moins cher de voyager comme globe-trotter que de rester chez soi devant la télé à rêver » et ma devise a toujours été : « fait de ta vie un rêve, ton rêve une réalité »

    • Répondre

      Monsieur Schweppes

      Août 12, 2013

      Bonne préparation du tour du monde alors!
      C’est sûr que ça coute moins cher de voyager que de rester à la maison mais pas évident de voyager en permanence… Et si on rentre… Travail, loyer etc. 😉

      • Répondre

        regis globe trotter

        Août 12, 2013

        Oui mais j’ai prévu ce voyage pour la retraite pour ensuite m’installer au nord de la Thaïlande ce qui n’a rien à voir si je rentre en France j’ai prévu de revenir de juin à début septembre en France mais dans ce cas pour des vacances

  9. Répondre

    Sylvain Wealth

    Nov 5, 2013

    « Tu es chanceux! » Je l’ai entendu souvent cette phrase avant de partir faire le tour du monde… et à chaque fois ça me faisait sourir, car en réalité ce n’est aucunement une question de chance, mais simplement une question de choix, d’envie et de planification. On crée notre chance, on ne la gagne pas par simple hasard!

  10. Répondre

    Céline

    Jan 11, 2014

    C´est clair, à chaque fois que l´on me dit ´tu voyages souvent, tu as de la chance´´ je me fais la même réflexion : c´est une question de volonté, de choix et non de chance. De nos jours, c´est facile de voyager mais en avoir envie c´est autre chose.

  11. Répondre

    regis globe trotter

    Jan 12, 2014

    Bonjour

    Je suis d’accord avec toi ce n’est pas une question de chance, mais une question de volonté, je prépare mon projet de tour du monde pour ma retraite, la majorité me disent que c’est un beau projet, mais que eux ils ne ferraient pas, pour moi c’est de réaliser mon rêve quand j’avais 25 ans, je devais faire un TDM, mais j’ai connu ma première femme qui ne voulait pas faire un tour du monde, ça c’est pas de chance, mais j’ai eu la chance de faire ma vie de couple avec deux filles

    Aujourd’hui je suis à 4 ans de la retraite, et mon but et objectif, réaliser mon projet un Tour du monde en solitaire a pieds et transports terrestres (Trains Bus ) pour moi la chance c’est de réaliser ce projet et de rester en bonne santé, pour les reste c’est la volonté de la faire

  12. Répondre

    Emi Ly

    Jan 30, 2014

    très beau texte! Si vrai!

  13. Répondre

    Pilou Leslie

    Fév 14, 2014

    C'est tellement vrai ! Moi je suis au chomage sans aucune indemnité, mon chéri au chomage mais indemnisé lui, et nous mettons de coté, chaque mois, pour aller en Scandinavie faire un road trip (mon rêve.. mon projet ?) 🙂 Quand on veut tout est possible !

  14. Répondre

    Maéva Huart

    Juil 14, 2014

    oui enfin moi c'est plus compliqué, j'ai 16 ans, donc je peux pas faire ce que je veux! Heureusement qu'il y a des fondations qui aident financièrement, et des parents ouverts d'esprits, faut de la confiance envers soi même et envers son enfant, etc

Laisser un commentaire

THIBAUT SCHWEPPES
Thonon les bains

Gamin voyageur, malicieux, tête en l'air, gros mangeur, joueur de poker, j'aime compléter ma collections de pieds autour du monde et partager mes aventures sur mon blog voyage. À travers des vidéos ou des récits j'espère que vous ferez un bon voyage.